Les effets secondaires du manque de sommeil

Des études scientifiques ont prouvé que le manque de sommeil chez une personne entraîne des effets secondaires néfastes sur la qualité de vie et la santé. Les nuits perturbées ont des conséquences asphyxiantes sur le bien-être et la santé. Pour en savoir un peu plus à ce sujet, suivez les détails ci-dessous.

Un problème de surpoids

Un problème de surpoids

La carence de sommeil altère l’équilibre entre les hormones. La leptine sécrétée par les cellules graisseuses est l’hormone de la satiété. Cette dernière intervient directement dans la prise de poids en cessant la prise  alimentaire. Pendant les nuits agitées une grande partie de celle-ci est paralysée.

Ainsi, l’individu en question ne cesse de manger à sa guise. Le manque de sommeil favorise la production d’orexine, l’hormone qui réduit la fatigue, mais qui incite les grignotages pour les aliments caloriques, sucrés en grande quantité.

Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires

Les petits dormeurs sont souvent exposés au stress oxydant. Le risque d’un AVC est plutôt élevé chez une personne qui dorme moins de 6 h par nuit.

D’ailleurs, les études épidémiologiques démontrent que les maladies coronariennes, l’hypertension et l’arythmie sont associées  au manque de sommeil chronique.

Diminution de la mémorisation

Diminution de la mémorisation

Lorsqu’une personne dort bien la nuit, sa capacité à mémoriser de nouvelles choses est rapide. Durant le sommeil lent profond, le cerveau effectue un nettoyage cérébral et élimine les déchets toxiques dans la mémoire.

Par conséquent, le manque de sommeil aura des conséquences graves sur les enfants et adolescents. Ces derniers auront une difficulté à intégrer de nouvelles connaissances puisque le développement cérébral a besoin de repos.

Les autres conséquences du manque de sommeil

Les autres conséquences du manque de sommeil

Voici d’autres effets secondaires inévitables du manque de sommeil :

-perte de motivation

-fragilité émotionnelle

-irritabilité

-diminution des défenses immunitaires

-hypertension artérielle

-fatigue chronique

-somnolence dans la journée

-ralentissement de la réaction motrice

-risque d’accident du travail ou de la circulation en cas de conduite

Des conseils pratiques pour mieux dormir la nuit

Une bonne hygiène de sommeil est très importante pour vivre en harmonie et se sentir bien dans sa peau. Pour atteindre ce stade, voici quelques indications pratiques à appliquer pour bien dormir la nuit :

-Maintenir des horaires fixes et réguliers pour aller au lit pour que les heures du coucher et du réveil soient toujours constantes

-Evitez les siestes prolongées si vous avez du mal à trouver facilement le sommeil. Pratiquez des activités physiques qui épuisent le corps et l’esprit comme les promenades. Cependant, ces dernières ne sont pas recommandées en fin de soirée, car elles risquent de provoquer une excitation psychologique.

-Ne mangez pas des repas trop lourd avant de dormir. Privilégiez les glucides lents qui favorisent l’endormissement.

-Créez les meilleures conditions dans la chambre à coucher : lit confortable, maintenir une température de 19 °C dans la chambre, supprimez les écrans et les bruits excitants.

-Etre attentif aux signes du sommeil : picotement des yeux, bâillements fréquents, etc.

-Evitez les produits et substances excitantes après 16 h : café, alcool, cigarette.

-Ne pas résoudre ses problèmes de la journée au moment de s’endormir. Cela risque d’entrainer une anxiété grave et favorise l’insomnie. Relaxez-vous et évacuez tout le stress accumulé pour que le cerveau puisse produire de la mélatonine.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.