Des chiffres pour un regard différent sur les dangers du tabagisme

Face aux différentes mesures visant à faire baisser la consommation de tabac, les chiffres sur cette pratique semblent beaucoup plus éloquents et vont alors parler d’eux-mêmes. Il s’agit d’informations à lire par tous les fumeurs qui dédramatisent l’ampleur du phénomène.

Un grand nombre de personnes concernées

cigarette

Parmi le 1,3 milliard de fumeurs dans le monde entier, il apparaît que 6 millions de personnes meurent chaque année à cause de cette addiction. Les prévisions estiment à 1 milliard le nombre de personnes qui vont mourir à cause de leur régularité à fumer car ce chiffre est en nette augmentation.

Ces chiffres sont particulièrement alarmants et il serait donc temps que les personnes concernées prennent conscience du problème. En effet, sur 100 millions d’adultes chaque année, 30 millions de personnes vont commencer à fumer, ce qui représente une proportion importante. Parmi ceux-ci, les hommes sont toujours cinq fois plus nombreux que les femmes ce qui va avoir des conséquences dans le futur.

Des habitudes de consommation avec conséquences

cigaretteParmi les personnes citées précédemment, 20% fumeront toute leur vie et 10 millions en succomberont chaque année à partir de 2025, ce qui devrait mener le tabagisme à l’une des principales causes de mortalité.

Au-delà des 6 millions de morts à cause du tabac chaque année, on estime que les victimes du tabagisme passif sont de 600 000 par an, ce qui est un chiffre réellement alarmant.

En 2012 en France, le cancer est la première cause de mortalité en France dépassant largement les 50 %. En effet, le cancer du poumon occupe la première place avec 35, 6 % mais la survenue d’autres cancers parviennent à un chiffre record de 24,7 %. La mortalité des hommes fumeurs est environ de 80 % contre 20 % pour les femmes.

Il est tout de même important de mettre l’accent sur le fait que la consommation de tabac est moins importante qu’auparavant avec la baisse d’environ deux cigarettes par jour mais ceci s’avère insuffisant pour pallier les dangers directs auxquels s’exposent les personnes qui continuent à fumer.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *