Le bioéthanol dans le chauffage d’intérieur

Dans une décoration intérieure design, la cheminée au bioéthanol a bien remplacé la version traditionnelle.

Cet engouement pour cet appareil moderne et sophistiqué s’explique par les avantages considérables d’une source de chaleur dans la maison, et ce, en éliminant tous les inconvénients d’une ancienne cheminée avec conduit d’évacuation.

Qu’est-ce que le bioéthanol ?

Source de l'image: terranol.fr

Source de l’image: terranol.fr

Classé dans la catégorie des énergies renouvelables, l’éthanol est un combustible vert issu de la fermentation et du sucre contenu dans la betterave, la canne à sucre ou le topinambour.

Dans certaines exploitations, le combustible est obtenu grâce à la transformation en sucre de l’amidon contenu dans la pomme de terre et les céréales comme le maïs et le blé. Il s’agit d’un processus naturel qui consiste à utiliser des cellulases, des enzymes spéciales qui permettent de faire réagir les plantes et produire du sucre. Ensuite, tout passe à la fermentation pour arriver à de l’alcool par décomposition qui constitue le bioéthanol.

Parmi les nombreux avantages de cet alcool végétal 100 % naturel, vous avez l’absence totale de fumée durant la combustion, le caractère inodore et propre d’un combustible qui peut tout à fait être utilisé à l’intérieur.

Suivant votre budget, vous pouvez investir dans du bioéthanol en gel semi-solide (un peu cher, mais nettement plus rentable) ou en version liquide (plus abordable).

La cheminée au bioéthanol, des atouts considérables

Parce qu’elle n’a pas besoin de conduit d’évacuation, la cheminée au bioéthanol est nettement plus facile à installer.

Cela permet également une installation dans toutes les pièces aérées de la maison. Et pour ce qui est de son effet décoratif, le côté design et innovant de ce genre d’appareil en fait un accessoire de premier choix pour les pièces qui nécessitent un bon coup de renouveau et une petite touche de modernité.

Enfin, son côté pratique et facile à utiliser garantit un chauffage d’appoint optimal avec un pouvoir de chauffe qui va de 3 kWh à 7 kWh.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *