Pokémon Go, un jeu viral

Depuis quelques jours, le jeu Pokémon Go a suscité une véritable polémique dans les médias et les réseaux sociaux. En effet, ce jeu a pour but de capturer des Pokémon dans la « vie réelle ». Auparavant, Pokémon était connu comme étant un dessin animé, qui a été adapté en jeu vidéo, sous les consoles portables de Nintendo.

Récemment, le jeu Pokémon a débarqué sur les smartphones, et fait un véritable buzz en raison de son originalité et de sa jouabilité. Ainsi, il ne faut pas s’étonner de voir des ados qui parcourent les rues à la recherche des fameux Pokémon.

Les principes de Pokémon Go

22l1ydpg

Comme pour la sére animée, le jeu Pokémon Go dispose des mêmes principes, c’est-à-dire, capturer le plus de Pokémon possible. En effet, le joueur incarne un dresseur qui a le devoir de parcourir la ville dans le but de collectionner des Pokémon. Le mode de jeu de Pokémon Go se distingue par une réalité augmentée. Par le biais du GPS, le joueur est localisé sur une carte qui est celle de l’endroit où il se situe.

D’une manière aléatoire, des Pokémon aparraissent dans les rues, les parcs, les lacs, et d’autres endroits improblables de la ville. Sur cette carte, le jeu indique aussi des lieux important, appelés PokéStops, qui sont des endroits stratégiques pour récolter des objets, comme les Poké balls.

La carte indique également la présence des nombreuses arènes, où les dresseurs se combattent pour en ête le champion. Dans un autre point de vue, le jeu Pokémon Go encourage les jeunes à explorer le quartier tout en s’amusant.

Un jeu sous une réalité augmentée

508800-pokemon-go

En analysant le jeu, la précision de Pokémon Go toublerait bien des gens. En effet, le jeu semble connaître la géographie urbaine du joueur avec une précison ahurissante. Cela est certainement dû au profil du créateur du jeu, qui est l’éditeur américain, Niantic. Ce dernier est une branche issue de Google, qui est à l’origine de Google Earth.

Il a aussi développé l’application Field Trip, qui alerte les utilisateurs au sujet des points importants environnants. C’est grâce à cela que Pokémon Go connaît tous les coins de rue, les boulangeries, et les bureaux de poste de votre quartier. Pour améliorer la jouabilité de ce jeu, Niantic étudie encore l’aspect multijoueur, et donner le maximum de satisfaction aux utilisateurs.

Bien que ce jeu n’est sorti que depuis quelques jours, une société américaine citée par Forbes  estime que ce jeu rapporterait 1,6 millions par jour, rien que sur iPhone, sans compter les bénéfices sur Android. Dans le jeu, l’utilisateur a accès à une boutique où il peut acheter divers objets.

En effet, le joueur peut acheter 20 Poké balls pour la somme d’un euro au lieu d’arpenter les rues pour en trouver. Même si Niantic a pensé à monétiser Pokémon Go, le jeu est gratuit, et l’utilisateur n’est pas contraint de payer pour avancer dans le jeu.

Une extension pour bannir Pokemon Go

Pokemon-Go-in-the-real-world-under-attacik

Bien des gens sont agacés à force d’entendre parler de Pokémon Go, sans parler des tonnes d’articles sur ce jeu qui inondent la toile ces derniers jours. Pour faire face à cela, le développeur Jamie Farreli a lancé une extension sur Chrome afin de se débarrasser de toute information relative à Pokémon Go, que cela soit des articles, des publicités, et tous les résultats de recherche concernant le jeu.

Appelée PokeGone, cette extension est disponible sur Chrome Web Store. Une fois installé, l’utilisateur n’entendra plus parler de ce jeu viral sur le web.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *