Comment vérifier les pressions de gonflage de ses pneus ?

La vérification de la pression des pneumatiques doit se faire automatiquement tous les mois ou avant un long voyage, et ce, sans oublier la roue de secours. Pour vous guider, voici quelques conseils.

Toujours vérifier à froid

Pour obtenir la pression correcte de vos pneumatiques, il vaut mieux les tester lorsqu’ils sont encore froids, c’est-à-dire après avoir roulé à basse vitesse sur 3 km ou attendu 2 heures après une longue route.

En agissant ainsi, vous obtiendrez des mesures bien précises. En rappel, il faut savoir qu’un pneu sous-gonflé a tendance à surchauffer, s’use prématurément, augmente le besoin en carburant et présente une longévité kilométrique limitée.

Dans le cas contraire, des pneumatiques surgonflés n’assureront plus l’adhérence au sol et la tenue de route dans les virages.

D’autres détails à considérer

Pour les personnes soucieuses de leur empreinte écologique, l’utilisation de pneus à la bonne pression limite la consommation de carburant, et par la même occasion, réduit le taux d’émission de CO2.

En ce qui concerne la cause des problèmes de pression, il faut savoir qu’un pneu a été conçu pour perdre au moins 0,06 bar de pression par mois. Et ce volume peut être augmenté par différentes autres causes de fuite comme les petites crevaisons, les valves et bouchon de valve non remplacés lors des changements de pneu, les jantes non nettoyées, les conditions d’utilisation non respectées (vitesses, charges, etc.) ou encore des pneus mal entretenus.

Si jamais vous deviez faire la vérification sur des pneus chauds, il faudra augmenter de 0.3 bar la norme de pression prédéfinie par le constructeur automobile.

Les dernières recommandations

Parce que ce sont les pneus qui vous mettent en contact avec la chaussée et garantissent en grande partie votre sécurité, il ne faut pas se permettre de les négliger.

Aussi, il faudra toujours se rappeler que les pneus ne doivent jamais être dégonflés lors qu’ils sont encore chauds et il faut toujours faire ces contrôles de routine avec les pneus gonflés à l’azote.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *