Disney, victime de chantage sur un film volé par des hackers

La firme aux oreilles rondes serait victime d’un chantage. Bob Iger, son grand patron affirme que des pirates informatiques ont réussi à leur voler un film inédit et demandent en contrepartie « une énorme rançon ». Une menace qui pèse sur la compagnie, car Disney refuse de payer. Certaines sources disent qu’il s’agit du nouveau volet de « Pirates des Caraïbes », tandis que d’autres évoquent de nouvelles aventures de Flash McQueen. Le grand patron n’a en effet pas révélé le titre du film en question.

Le prochain volet de « Pirates des Caraïbes »

Le site internet Deadline précise pourtant qu’il s’agit bien du cinquième opus de Pirates des Caraïbes « La vengeance de Salazar » dont la sortie officielle est prévue pour le 26 mai prochain aux Etats-Unis. Les fans inconditionnels de Johnny Depp pourront voir à l’avance l’intégralité du film si les deux parties ne parviennent pas à trouver un accord commun. Petit rappel, la franchise avait engrangé 3,7 milliards de dollars depuis la sortie du premier opus en 2003.

Des génies de l’informatique ont piraté le système informatique de Disney pour avoir le gros blockbuster. Selon The Weekly, la compagnie a fait appel aux services de la police fédérale pour résoudre cette affaire.

Le film en échange d’une belle rançon

Les fraudeurs menacent de poster le long-métrage sur la toile avant la sortie officielle si la firme refuse de céder à leur proposition. Pour ce qui est de cette rançon faramineuse, ils demandent à être payés en Bitcoin, une monnaie virtuelle qui garantit l’anonymat total. Ainsi, ils ont l’intention de garder leur identité secrète jusqu’au bout. Dans un premier temps, les coupables ont menacé de montrer 5 minutes du film volé, ensuite, une séquence plus longue de 20 minutes si Disney s’obstine à ne pas payer.

Après Netflix, c’est au tour de Disney

Tout récemment, Netflix a également été victime d’une attaque informatique qui diffuse sur internet, ses films, documentaires et séries télévisées. A croire que le même scénario se produit avec ce piratage. En refusant de payer la somme réclamée, le géant du streaming s’est fait surpasser par les pirates. Avant la diffusion de la série à succès « Orange is the New Black », les hackers avaient déjà publié en ligne 10 épisodes.

En ce moment, les studios Disney travaillent activement avec le FBI. Or, un ancien hacker qui sert d’indic au FBI estime qu’il ne sera pas facile de retrouver la copie du blockbuster. Disney devra ainsi envisager d’autres options si jamais les autorités ne parviennent pas à localiser la source responsable du piratage.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *