Comment savoir si vous êtes éligibles au chèque énergie ?

À partir de ce lundi, le dispositif « chèque énergie » va parvenir dans les boîtes aux lettres de plusieurs ménages français. Il a été présenté et finalisé fin 2017 par le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot.

Il vise à remplacer les tarifs sociaux depuis le 1er janvier 2018. Au cours de cette période, il fut expérimenté dans quatre départements, son but étant de venir en aide aux démunis afin de payer leurs factures de chauffage. Cela concerne essentiellement l’électricité, le fioul domestique, le gaz et les  autres combustibles de chauffage comme le bois et la biomasse.

On recense près de 4 millions de foyers qui vont bénéficier du chèque énergie dont le montant varie de 48 à 227 euros. Si la somme attribuée est variable, c’est qu’elle dépend des revenus de contribuable et de la composition du foyer. Le chèque est valable pendant 1 an. Durant tout ce temps, le bénéficiaire pourra s’en servir pour régler ses dépenses d’énergie ainsi que certaines dépenses de rénovation énergétique.

La procédure à suivre pour savoir si vous êtes concernés

Le chèque énergie s’adresse aux ménages les plus modestes, avec un montant moyen qui s’établit à 150 euros. Contrairement aux tarifs sociaux, aucune démarche n’est nécessaire pour pouvoir en bénéficier. Par conséquent, ceux qui traversent une mauvaise passe, notamment en cas d’absence de revenus, doivent remplir la déclaration pour être référencés. La date limite s’étend jusqu’à la fin du mois d’avril.

En répondant à tous les critères, vous saurez si vous êtes éligibles au chèque énergie ou pas. Afin de le savoir, un simulateur en ligne a été mis en place par le gouvernement. Le chèque libellé au nom du bénéficiaire sera directement adressé à son domicile. Toutefois, il ne pourra pas être encaissé dans sa propre banque.

En fait, l’envoi du chèque énergie se fera automatiquement une fois par an. En 2018, il est prévu pour le 28 avril prochain pour tous les départements. A La Réunion, les envois vont s’étaler sur plusieurs semaines qui seront présentées dans un calendrier.

Un coup de pouce pour les foyers modestes

Il faut savoir que le dispositif ne pourra pas couvrir toutes les factures d’énergie. Il contribuera cependant à rendre la charge moins lourde. Prenons le cas d’un couple avec deux enfants qui déclare la somme colossale de 10 000 euros par an. En cas de travaux de réparation ou de rénovation énergétique, le « chèque énergie » se veut comme un coup de pouce du gouvernement pour aider les foyers modestes.

Selon l’estimation de l’Observatoire nationale de la précarité énergétique (ONPE), un ménage dépense environ 1 925 euros au cours d’une année. Depuis la hausse des prix en 2008, les ménages au budget restreint auront besoin de 500 à 700 euros. D’ailleurs, près d’un tiers des ménages font baisser le chauffage pour économiser sur leur facture.

 

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *