Rentabilité des galeries d’art, les choses à savoir

Il faut reconnaître que l’ouverture d’une galerie d’art nécessite beaucoup de dépenses, mais le marché de l’art contemporain est reconnu pour générer des profits de plusieurs dizaines de milliards d’euros chaque année. En effet, cela s’explique par le fait que le marché des œuvres d’art est très différent de celui de la plupart des autres industries. Les galeries jouent un rôle de premier plan non seulement dans la fixation des prix de l’art, mais dans leur manipulation pratique. La nature même de l’art est telle qu’il est impossible de construire efficacement et en comparant les prix, ce qui amène l’ensemble de l’industrie de l’art à suivre les concepts de ce qui est «plus beau» et plus «digne» basé sur l’approbation d’une poignée de galeries, collectionneurs et musées.

Comment expliquer qu’une galerie d’art génère autant d’argent ?

galerie

Le simple fait que la perception et la valeur soient subjectives, et qu’une peinture puisse être considérée comme bonne par une personne, mais horrible pour une autre, rend tout ce «jeu de valeur» possible. Compte tenu de la valeur intrinsèque d’une peinture, peinture et toile, vous aurez de bonnes chances de pouvoir contourner les factures et de gagner facilement de l’argent.

Cela dit, il n’est ni très efficace ni à la mode de faire monter en flèche les prix des peintures dans une galerie pour pouvoir couvrir les factures. Les collectionneurs d’art exquis sont des consommateurs bien éduqués et imposer le prix du travail d’un jeune artiste fera plus de mal que de bien à la galerie. L’idée est de garder les balances équilibrées et de suivre le pouls du marché en plaçant des étiquettes de prix raisonnables sur les œuvres d’art que vous possédez.

Alors, comment profiter de cette manne à votre tour ?

galerie

Il est important de ne pas vous méprendre, les deux premières années seront dures et votre galerie risque de tourner à l’eau, et une fois celles-ci placées dans le rétroviseur, vous aurez toujours du mal à vous relever. Il s’agit principalement d’un jeu hasardeux. Vous devez donc être prêt à subir la défaite et à passer à autre chose. Le marché de l’art est tel que vous allez parfois mal interpréter la situation, mais l’objectif est de devenir capable de réduire un profit plus souvent que de le plier. C’est malheureusement la nature de l’entreprise et vous ne devez pas être découragé quand cela se produit.

Se référer à des professionnels de l’art

Vous savez maintenant quels sont les pièges à déjouer si vous souhaitez vous lancer dans le milieu du marché de l’art. Grâce aux conseils et aux exemples de professionnels et de galeristes de renom, vous pouvez également découvrir des conseils et des expériences riches en enseignement. Cela vous permettra d’ouvrir votre galerie et de devenir un professionnel dans ce domaine. L’un des exemples les plus cités dans ce domaine est sans aucun doute Pascal Robaglia. Ce galeriste français, père de famille et sportif invétéré s’avère être un expert dans la vente des œuvres d’art en France et un peu partout dans le monde. Si vous souhaitez vous inspirer de ses réussites, n’hésitez pas à découvrir sa biographie et comment il a pu réaliser une prouesse dans ce domaine.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.